Et pendant ce temps…

Hello Butterflies !

J’espère que vous êtes à l’abri et que vous prenez soin de vous et de vos proches.

En ce qui me concerne, je profite du confinement pour végéter… comme d’habitude quoi ! Pas de grands changements à l’horizon, si ce n’est de devoir supporter plus de lions tournant en cage autour de moi.
J’essaie donc de m’organiser, je créer plein de planning pour lire plus et faire en sorte d’être plus présente ici.

Comme promis je vous prépare un article sur cette (magnifique) série que je viens de finir (j’en suis folle, vraiment) mais comme je n’ai pas encore fini ma lecture, il faudra patienter encore un peu.
Dans la foulée je compte chroniquer une autre adaptation ; mais pour celle-ci j’attends d’avoir fini de lire le livre avant de regarder la série, donc, idem : patience !

En revanche, il m’est venu récemment une idée lumineuse (ou pas…). Je vous ai parlé de ma passion dévorante pour les dramas et la K-pop ; je me propose donc de vous partager mon avis sur ces sujets, entre 2 lectures, afin d’agrémenter un peu le blog.
Êtes-vous intéressé.e.s ou alors pas du tout ?

N’hésitez pas à laisser votre avis en commentaire.

A bientôt !

[Lectures] Sugaru Miaki

Hello Butterflies !

J’ai un projet personnel qui va nécessité quelques fonds (ce dont je manque cruellement en ce moment) et je m’étais donc promis de réduire mes rares dépenses, notamment en matière de lectures (j’en ai déjà tellement en attente).
Sauf que voilà, en me baladant dans ma librairie préférée (J’accompagnais simplement une amie, votre honneur !!) je suis tombée sur 2 œuvres de Sugaru Miaki dont les couvertures ont immédiatement accrochées mon regard. Et il se trouve que les 4èmes de couvertures m’ont tout autant interpelée.

 

Auteur : Sugaru Miaki (Scénario), Shouichi Taguchi (Dessin)
Origine : Japon
Genre : Suspens / Fantastique
Date de sortie : 2020 (2016 au Japon)

« Kusunoki était un enfant plein de rêves et d’ambitions.
Désormais jeune adulte désargenté, il entend parler d’une boutique dans laquelle il est possible de vendre son espérance de vie.
Après estimation, son existence n’est évaluée qu’à quelques milliers de yens… Il décide toutefois de la vendre, à l’exception de ses trois derniers mois. Le compte à rebours est désormais lancé.
Avec cette épée de Damoclès au dessus de la tête, il va alors envisager son avenir autrement et, peut-être, apprendre à connaitre la vraie valeur de la vie… »

Auteur : Sugaru Miaki (Scénario), loundraw (Dessin)
Origine : Japon
Genre : Drame / Psychologique
Date de sortie : 2020 (2018 au Japon)

« <Kumorizora> a le pouvoir de conduire les gens au suicide, sans laisser de trace. Il élimine les <cibles> qui lui sont soumises, jusqu’au jour où il doit faire disparaître la fragile et énigmatique <Aozora>.
Mais comment tournera cette rencontre particulièrement cruelle qui pourrait bien basculer vers un surprenant dénouement ? »

Ces résumés ne sont pas ceux que vous trouverez sur le net et c’est assez dommage ; entre Kumorizora et Aozora qui deviennent respectivement Claude et Azure, et la vie de Kusunoki qui est évaluée à 2500 euros… Sans parler des quelques différences de tournures de phrases qui malgré tout peuvent changer la vision que l’on a de l’histoire.
J’ai donc pris la peine de recopier les 4èmes de couvertures pour partager avec vous ces mots qui m’ont attirée.

Côté dessins Taguchi a clairement ma préférence, même si celui de loundraw est aussi très agréable malgré une impression de flou un peu déroutante.
Côté scénario, comme le laisse entendre les résumés, il est beaucoup question de la mort et de notre façon d’y faire face. Les personnages se dévoilent au fil des pages ; les garçons pour le moment ne me paraissent pas particulièrement sympathiques, mais les filles elles semblent bien plus complexes et intéressantes. Des histoires très intrigantes qui laissent présager pas mal de surprises ; j’ai vraiment hâte de lire la suite.

Pas déçue de mes achats, même si je vais devoir redoubler de vigilance financière. n_n

Comment j’ai perdu le contrôle de ma vie…

Hello Butterflies !

Un petit (grand) titre qui fait peur, mais rien de grave à déplorer ; quoi que…

Il y a à peu près 1 an 1/2 je découvrais Netflix et en même temps je perdais une grande partie de mon temps libre. Netflix c’est le mal, particulièrement pour moi : si j’aime lire, c’est avant tout car je suis curieuse et avide d’histoires en tout genre, mais quand on souffre de flemme chronique, n’importe quel écran peut combler ce besoin grâce à une multitude de séries et de films.
Déjà à ce moment là je pensais avoir touché le fond, mais étrangement la vie se fait toujours un plaisir de nous prouver qu’on peut faire pire… bien pire.

L’année dernière j’ai en effet découvert la K-pop (j’étais fan de J-pop depuis près de 20 ans, mais bienheureuse que j’étais je n’avais pas encore mis le doigt dans l’engrenage de la musique coréenne… C’est chose faite !  T_T) et par la même occasion (oui, ça marche souvent avec) les Dramas !!!
J’en avais déjà beaucoup entendu parlé, mais comme je suis un peu une bille côté internet je n’ai jamais vraiment réussi à en trouver quand je le voulais et j’ai laissé tomber.
Sauf que voilà, sur Netflix (c’est le mal je vous dis !!!) il y en a beaucoup ; mais genre VRAIMENT beaucoup !!!
Vous la voyez la pelle pour creuser le fond ? Parce que les Dramas, en plus d’être plutôt bien foutu (c’est pas de la télénovela, attention !) c’est aussi particulièrement addictif. On crois toujours qu’on va juste en regarder 1 avant d’aller au lit, et on fini par compter le nombre d’heures de sommeil qu’il nous reste pour savoir si on peut vraiment pas en regarder 1 de plus.

Pour couronner le tout, Youtube à la merveilleuse idée de faire des recommandations ; et quand on est fan de K-pop, ça part très vite dans tous les sens (si, si, promis, on voit de ces trucs o_O)
Alors si vous avez le malheur, tout comme moi, de cliquer sur une vidéo drôle des réactions de chanteurs coréens aux gestes un peu (à peine) déplacés de leurs potes, ça fini avec une playliste de séries BL en recommandation…
Et comme je suis curieuse et très ouverte d’esprit (bah ouais) je clique sur tout ce que je trouve ; figurez-vous que la production de séries BL est assez conséquente !!

C’est comme ça que j’ai complétement perdu le contrôle de ma vie.
Voilà, voilà.

PS : A l’occasion faudra que je vous parle de la dernière série/adaptation que j’ai trouvé (supposément BL, mais vu qu’elle est chinoise c’est totalement censuré il parait). Je n’en suis qu’à l’épisode 8/50 et j’en suis déjà totalement folle ; les acteurs (actrices) sont choux, les décors magnifiques, la musique envoutante…
Bref, je vous en parlerai

[Adaptation] Hot Gimmick

Hello Butterflies !

Quand Netflix m’a proposé l’adaptation de « Hot Gimmick » j’étais assez partagée.
Contente de retrouver un titre que je connaissais ; mais un peu mal à l’aise aussi étant donné l’impression mitigé que m’avait laissé le manga.

« Hatsumi Narita, élève de première au lycée, vit dans la résidence réservée aux employés d’une même société. La hiérarchie y est telle que depuis toute petite, Hatsumi doit supporter sans broncher les brimades de Ryôki, le fils de madame Tachibana, la terrible et arrogante épouse du PDG. Mais un jour, Ryôki découvre un terrible secret avec lequel il est bien décidé à faire chanter Hatsumi… »

Livres


Auteur : Miki Aihara
Origine : Japon
Genre : Shojo
Date de sortie : Japon de 2000 à 2005 ; France 2005

A l’époque j’étais une grande consommatrice de shōjos  et j’avais trouvé le dessin plutôt agréable. Je l’ai relu à de nombreuses reprises depuis, je ne m’en lasse pas ; mais j’avoue que d’un point de vu purement objectif cette « histoire d’amour » est particulièrement malsaine…

Déjà l’ambiance générale de la résidence, entre espionnage, délation, commérages et secrets honteux, crée des situations parfaitement ubuesques.
Les personnages aussi sont loin d’être lisses et propres :
Hatsumi, la victime parfaite. Toujours effacée et soumise, « surtout ne pas faire de vagues ». Elle se laisse porter par la vie en espérant que ça passe et fini par se retrouver coincée entre 3 mecs dont on ne sait pas toujours s’ils agissent pour son bien ou non.
Akane, la petite sœur délurée qui croit que dire oui à tout l’aidera à trouver l’amour.
Shinogu, le grand frère (trop) parfait.
Subaru, le meilleur ami geek, amoureux de Hatsumi et totalement impuissant et largué.
Azusa, l’ami d’enfance et mannequin ; protecteur mais un peu louche…
Ryôki, le tyran. Le genre de petit merdeux trop gâté qui pense que le monde lui doit tout et ne sait pas comment « vivre » avec les autres.

Au fil des volumes on découvre des personnages complexes pleins de blessures qui vont évoluer et s’améliorer et si l’on s’attache à eux et au couple principal, je ne peux m’empêcher de penser qu’une histoire d’amour qui se construit à coup de persécution psychologique, possessivité et jalousie n’a absolument rien de sain et ne devrait pas être glorifiée dans une histoire pour jeunes filles.

Cela dit, je les (re)feuillète au moins une fois par an, donc…

Film

hot_gimmick_girl_meets_boy_3376

Réalisation : Yûki Yamato
Origine : Japon
Genre : Drame, Romance
Date de Sortie : 2019
Bande Annonce

Je ne sais pas vraiment comment décrire ce film.
D’un point de vu strictement esthétique, je l’ai trouvé très beau ; avec des couleurs vives, des scènes parfois intenses et très travaillées.

Mais en même temps j’ai trouvé le découpage particulièrement chaotique ; on a parfois l’impression de sauter du coq à l’âne ce qui donne le sentiment que l’histoire est totalement décousue. Sans parler de certains plans extrêmement rapprochés (cadrant uniquement les visages, de façon très voyeuriste voir vulgaire) qui m’ont mis mal à l’aise.

Quand au casting, si l’actrice principale est plutôt mignonne, les garçons sont loin d’être séduisants, alors que dans le manga ils sont tous plutôt beaux gosses.

Mon ressenti global est plutôt mauvais. je n’ai clairement pas aimé ce film.

Adaptation

Quand j’ai vu que le film durait 2h j’ai tout de suite pensé « C’est long !! », mais en fait, pour adapter 12 livres c’est totalement ridicule. Et ça se ressent immédiatement.

Aucuns des personnages n’est réellement approfondis ; on ne comprend pas vraiment leur comportement ou leurs motivations :
Hatsumi est probablement celle qui en souffre le plus. Alors que dans les mangas elle semble paumé et emportée par le courant de sa vie, elle a ici juste l’air d’une pute (n’ayons pas peur des mots) qui s’offre à n’importe qui faute de savoir ce qu’elle doit faire.
Akane est complétement survolé et quand elle se déclare à Subaru on a l’impression qu’elle l’aime depuis toujours, alors que ce n’est en réalité qu’une révélation et une évolution positive de son personnage.
Subaru lui même est quasi inexistant, avec 2 apparitions assez inutiles.

Des scènes assez puissantes dans les livres sont ici effleurées du bout des doigts et avant qu’on en comprenne le sens on est déjà passé à autre chose…
Le film fait aussi complètement l’impasse sur tout l’entourage des personnages, tout ce qui crée l’ambiance, et donc les situations parfois extrêmes auxquelles font face les héros.
Tout est sans réelle saveur.

Le film est peut-être d’une grande qualité sur le plan cinématographique, mais en terme d’adaptation c’est un ratage complet ; il passe totalement à côté de tout ce qui faisait la force de la série, et qui contrebalançait le côté malsain de l’histoire.

Connaissiez-vous cette série ? Qu’en avez-vous pensé ?

Bilan 2019

Hello Butterflies !

Non, non, je ne suis pas morte… Mais je vais devoir décider clairement si je souhaite continuer ce blog (parce qu’on ne peut pas dire que je sois très prolifique u_u)

En début d’année je m’étais lancée dans le challenge de l’imaginaire. Et bien sûr je n’ai pas atteint mon objectif ; tout du moins en terme de chroniques, car côté lecture j’ai dévoré plus d’une soixantaine de livres, que ce soit mangas, BD ou romans.
Seulement voilà, si j’ai enfin réussi à dégager du temps pour lire plus, j’ai toujours autant de mal à me poser devant mon pc pour écrire des chroniques ; et c’est pas faute d’avoir envie de partager mon avis même si on ne me le demande pas !
J’ai véritablement envie de continuer le blog, alors je vais me laisser une chance pendant quelques mois encore, au nom des bonnes résolutions de la nouvelle année et voir où tout ça nous mène.

Merci à vous tous / toutes qui me suivez malgré tout.
Et joyeuses fêtes de fin d’année ! ♥

 

[J’ai Testé] Le Live Escape Game!

Un ami m’a appelé il y a quelques semaines pour me proposer de faire partie de son équipe pour un escape game et bien évidemment j’ai dit oui !
Cela faisait longtemps que j’avais envie d’en essayer un mais je n’en avais jamais eu l’occasion ; c’est maintenant chose faite.

Mais qu’est ce qu’un « Escape Game » ?

« Un escape game, c’est un jeu d’évasion dans un décor grandeur nature, le tout en collaboration avec d’autres participants. Le nombre de joueurs peut varier en fonction du thème du jeu d’évasion. On recense presque autant de genre d’escape rooms que de pièces existantes ! »
En gros il faut sortir d’une pièce en 60 min maximum tout en résolvant une enquête en lien avec le thème choisi.

 

Mon expérience :

Mon ami avait reçu en cadeau un des scenarii de l’espace Get Out ! installé à Saint Denis (La Réunion)
Arrivés sur place, nous avons été accueillis par l’Agent V qui nous a tout de suite mis à l’aise.
Explication de la mission et des règles de bases car nous étions tous novices en la matière. Heureusement, on a beaucoup ris, ce qui a pas mal détendu l’atmosphère. [Jamais on sortira de cette salle, on va tous mourir !!!!!!!]

Notre équipe, composée de 6 membres, avait pour mission de fouiller l’atelier (piégé) de Tesla et de réussir à en sortir avant qu’une bombe n’explose.
Avant tout, il est vraiment important de créer une équipe soudée et complice afin d’avoir une plus grande efficacité. Communication et confiance sont des éléments essentiels à la réussite de l’aventure. Bien que j’ai rencontré 2 des membres pour la 1ère fois juste 1/2 heure avant, le courant est tout de suite passé et un observateur extérieur n’aurait pas imaginé que nous n’étions pas tous ami.e.s de longue date.

J’avais déjà joué à des jeux de société de ce type, tels que « Unlock », donc le concept en lui même ne m’a pas posé de problèmes ; mais à la différence des jeux que j’ai eu la chance de tester et qui « aident » au démarrage grâce à une 1ère carte ou à un contexte explicite, une fois entré dans la salle il nous a été un peu plus difficile de démarrer, ne sachant pas exactement quoi utiliser dans tout ce que nous avions trouvé durant notre fouille.

Une fois lancé cela dit nous nous sommes bien amusé, chacun ayant des « capacités spécifiques » très utile à l’enquête.
Lors d’un message reçu en morse par exemple, notre amie chanteuse lyrique a décodé le message avant qu’aucun de nous ne perçoive les différentes lettres n_n
Malgré cette bonne ambiance et une excellente cohésion de groupe, nous n’avons malheureusement pas réussi notre mission… Il ne nous manquait pas grand chose cependant, et je pense qu’avec 10 min de plus nous aurions pu ressortir en héros.

Quoi qu’il en soit, même perdants on a droit à la photo souvenir, en costume, et là, fini la cohésion de groupe : « Oh, il est trop cool ce chapeau, tu me le passe ? »  » Nope, j’le garde ! »
Chapeaux d’enquêteur ou steampunk, manteaux, pipes, lunettes ou loupes…
Je crois qu’on a même bien fait marré l’Agent V.

Pour se consoler on a pris une glace et on a planifié une nouvelle tentative (sur un autre scénario, évidemment) car on ne peut décidément pas rester sur une défaite !

Et vous, avez vous déjà testé ce genre de jeux ? Qu’en avez-vous pensé ?

[Lundi Trailer] Little Women

 

Cela fait déjà plusieurs mois que j’en ai entendu parler et je l’attends avec impatience, non seulement parce qu’il y a 2 actrices que j’aime énormément au casting, mais aussi parce que c’était un de mes livres préférés à l’adolescence.
J’en attends beaucoup surtout car j’ai gardé un excellent souvenir de celui de 1994 même s’il me semble qu’à l’époque déjà l’adaptation m’avait un peu fait tiquer…

Et vous, êtes-vous tenté.e.s par cette adaptation ?